DisneylandParis célèbre pour la première fois les Journées du Patrimoine !

Pour la première fois depuis son ouverture, DisneylandParis a participer aux Journées du Patrimoine le 15 et 16 Septembre 2018, placé sous le thème de « l’art du partage » !

 

L'histoire..

 Les samedi 15 et dimanche 16 septembre, pour la première fois nous avons pu découvrir Disneyland Paris sous un jour nouveau à travers un parcours spécifique, ludique et didactique, créé pour l’occasion mettant en lumière l’architecture, l’histoire, la gastronomie et l’artisanat locaux.

Une application dédiée a été développée pour permettre aux visiteurs de découvrir les grandes inspirations du Parc ainsi que ses métiers rares sous un angle nouveau et interactif. Ludique et didactique à la fois, elle sera disponible à partir du 15 septembre et pour deux jours seulement (Disponible sur IOS et Android.)

Disneyland Paris trouve ses racines depuis son ouverture dans la culture européenne et française. Qu’il s’agisse des contes qui ont inspiré les grands films d’animation Disney, des architectures rappelant de célèbres monuments français, ou de la gastronomie mise à l’honneur dans plus de 60 restaurants, les références sont nombreuses à travers la destination. Fort d’une identité multiculturelle, de Ratatouille : l’Aventure Totalement Toquée de Rémy au Château de la Belle au Bois Dormant en passant par les Rendez-Vous Gourmands et les métiers rares d’artisanat préservés au sein de ses parcs, Disneyland Paris a toujours valorisé l’art de vivre, le savoir-faire, les traditions et la culture française. 

Parmi les plus de 500 métiers représentés à Disneyland Paris, il en est certains auxquels on ne s’attendrait pas forcément. Chaudronnier, doreur, ébéniste, vitrailliste, etc. Ce sont près de 30 métiers rares, qui font partie intégrante du patrimoine immatériel de notre pays, de l’artisanat et de la tradition, qui trouvent ici un lieu d’expression et de préservation de leur savoir-faire. Ils perpétuent, chacun dans leur domaine, à magnifier l’expérience de nos visiteurs, entretenir une tradition et à veiller à l’authenticité des réalisations de la destination. 

Réservation -> ici <- (COMPLET)

 

INFOS PRATIQUES

Téléchargez le flyer de ces journées au format PDF, qui sera distribué ce week-end au niveau de City Hall et qui détaille l’utilisation de l’application mobile Disneyland Paris fête son Patrimoine, disponible ce weekend sur IOS et Android dès maintenant ! (L'application ne sera utilisable seulement durant ces deux jours)

Flyer Disneyland Paris fete son PatrimoineFlyer Disneyland Paris fete son Patrimoine

Cette application, une fois téléchargée, est autonome et ne requiert pas de connexion internet sur le parc !


 

VISITE A TRAVERS LES METIERS ET LE PATRIMOINE DE DISNEYLAND PARIS - LES COULISSES

Partageons ensemble, notre visites au milieu des différents méters que l'on peut retrouver à Disneyland Paris dans le cadre des Journées du Patrimoine.

Disneyland Paris regroupe plus de 500 métiers, dont environ 30 métiers rares, qui font partie du patrimoine de notre pays, de son artisanat et de nos traditions. Les besoins particuliers du parc permettent de conserver ses métiers qui ont quasiment disparu.


Commençons tout d'abord, par notre visite du côté des ateliers en Back-stage (les coulisses) 

(A noter que cette partie vous est exclusive via cet article, il ne vous sera pas ouvert aux publics lors des Journée du Patrimoine)

Les Back-stage sont réservé aux Cast-Members et employés de Disneyland Paris (pour des raisons de sécurité et techniques, ils leurs est impossible d'accueillir un grand nombre de personnes en coulisses)

Dans un atelier d'environ 100m2, dans lequel travaillent plus de 260 personnes, de métiers tous différents, ils travaillent à conserver la magie de Disneyland Paris : artistiques, techniques, mécaniques, mais bien d'autres encore, qui font partie de notre Patrimoine !


L'atelier de mécanique

Ici sont, révisés, réparés et maintenus en état les différents éléments des attractions du parc. Cet atelier dispose de son propre matériel d'usinage afin de réaliser des piéces dont ils auraient besoin au plus vite.

 

L'atelier de draperie

Dans cet atelier, sont réalisés les différentes piéces en tissus qui ornent les parcs (blasons du chateau par exemple) mais également la remise en état des chaises abîmés qui partent à l'atelier où ils sont remise à neuf (notamment ceux des restaurants du parc)

Atelier draperie

L'atelier des luminaires :

Pour correspondre au mieux aux ambiances des différents lands, le parc réalise ses propres luminaires ! Chaque exemplaire est consigné sur des fiches, réalisées par des imagineers, où tout est consigné (dimensions, couleurs, caractéristiques...). A savoir, dans cet atelier également, une centaine de luminaires sont fabriqués et réparés par an !

Atelier luminaire

L'atelier de création des décors :

Dans cet atelier, nous retrouvons la fabrication des décors des parcs, des restaurants et des hôtels. Du tonneau de Frontierland aux feuillages des "faux" arbres ! Mais aussi tout élaments de décors dans les parcs ! 

L atelier de cre ation des de cors

L'atelier de peintures en lettres :

Dans cet atelier particulier, sont peintes les différentes enseignes du parc. Et oui, les cast-members de cet atelier ont une formation en peinture de lettres ! Un métier rare aujourd'hui. Ils tracent à la main les lettres en s'appuyant sur des calques percés afin de restaurer les enseignes abimées par le temps et la météo. Les dorures à la feuille d'or y sont pratiqués également. En exclusivité, retrouvé quelques photos d'une démonstration d'une dorure sur un lingo en résine provenant de l'attraction Pirates of the Carribean.

Dorure

L atelier de peintures en lettres

L'atelier de figure finishing

Ici on s'occupe de tout ce qui a des yeux ! (personnages, animaux..) Les tâches sont aussi multiples, de la peinture des chevaux de bois de l'attraction Le Carroussel de Lancelot (qui sont tous uniques au passgae), que de la peinture au spray sur tête de bison ou l'implantation de poils de barbe sur le visage d'un des pirates de l'attraction Pirates of the Carribean.

L atelier de figure finishing

L'atelier d'accessoires :

On y retrouve tous les accessoires des différents spectables et parades ! De la saison de Noël et d'Halloween, mais aussi Némo et Dory ou encore des éventailles des princesses. A savoir que chaque accessoires existe en 2 à 3 exemplaires ce qui leur permet de réparer un exemplaire abimé sans que la piéce manque au spectacle !

L atelier d accessoires

L'atelier de couture :

Dans cet atelier, trois métiers différents s'articulent : 

- Les couturiers qui créent et réparent les costumes, les robes des princesses, etc..

- Les chapeliers qui réalisent et réparent les chapeaux pour les personnages et attractions 

- Les coiffeurs en automates qui sont chargés de maintenir les coiffures et barbes des animatronics (qui s'usent plus ou moins vite selon les mouvements de ces derniers)

L atelier de coutur

La visite des coulisses des différents métiers à Disneyland Paris s'achève ici.

Retrouvez la suite des visites des Journées du Patrimoine le 15 et 16 Septembre prochains au sein du parc Disneyland Paris !

Au programme ? Visites et explications de ces différents métiers rares à Disneyland Paris et ses anedoctes ! 


 

VISITE DES TOURS GUIDES A DISNEYLAND PARIS

Passons ensuite par la visite des Tours Guidés proposés aux publics dans le cadre des Journée du Patrimoine - Edition 2018.

Découvrez en résumé et points clés certains points clés de cette visite, pour (re)découvrir des anecdotes et l'Histoire du parc Disneyland et de Walt Disney !


On commence notre visite par cette plaque à l’entrée du parc, une fois les tourniquets franchis, juste avant de passer sous Station Plaza :

« A partir d'ici, vous quittez le présent et vous entrez dans le monde de l'histoire, des découvertes et de la fantaisie éternelle » 

 

Plaque entree dlp

A City Hall,  sur Town Square (« l’hôtel de ville » du parc Disneyland), retrouvons quelques informations sur Walt Disney et son histoire : par exemple, quand vous rentrez sur la gauche, retrouvez une photo laquelle on voit la remise de la médaille de la Légion d'Honneur à Walt Disney par le consul de France à Los Angeles, Jean Joseph Vial, le 8 Juin 1936. 

Walt et legion d honneur

La famille Disney est originaire de France et c'est en Bretagne en 1066 que l’on retrouve les premières traces. En effet, Le nom Disney vient du titre de «Seigneur d'Isigny» attribué en 1066 par Guillaume Le Conquérant à Robert et Hugues Suhard, pour les remercier de l'avoir aidé à conquérir l'Angleterre cette année-là. Au siècle suivant, «d'Isigny» devient définitivement "Disney", avant le départ de ses ancêtres au Canada en 1834 ! De là, Walt, ses trois frères et sa sœur, seront les premiers à être nés sur le sol Américain !

En 1918, pendant la seconde Guerre Mondiale, Walt Disney est alors âgé de 16 ans. Mais l'âge requis pour s'engager dans l'armée (18 ans) est trop loin ! Avec un ami, Walt Disney se porte cependant volontaire dans une unité de conducteurs d'ambulances de la Croix-Rouge qui part pour la France, en falsifiant sa date de naissance sur le passeport. Une lettre signée de ses parents certifie que Walt a bien l'âge requis pour s'engager dans la Croix Rouge (1901 a été changé en 1900). C’est seulement en Septembre 1919 que Walt Disney repart pour les USA.

Walt a la croix rouge

C’est seulement en 1935, que Walt et sa femme Flora, reviendront en France lors de leur visite en Europe. Par ailleurs, la boutique Flora’s qui se trouve au sein du Parc, sur l’avenue Main Street USA rend hommage à son épouse.


A présent, dirigeons nous dans l’allée de l’arcade de gauche, de l’avenue Main Street USA : on y retrouves des ferronneries avec le visage de la statue de la liberté ainsi que des lampes à gaz 

Statut de la liberte

Au sein de cette arcade,  l'histoire de la construction de la Statue de la Liberté et de son sculpteur Auguste Bartholdi est à l’honneur ; symbole de la fraternité Franco-Américaine, offerte aux Etats-Unis par la France. Son histoire est représentée à travers 3 vitrines :

- la première retrace les études préliminaires (plans etc)

- La seconde montre les travaux de Gustave Eiffel, l’architecte en chef

- La troisième les travaux du coté des Américain pour le socle, réalisé par Morris Hunt

 

La scène « cachée » au milieu de l'arcade raconte l'inauguration de ce monument !

Afin de clôturer cette partie de visite, sortons de l’arcade, où nous nous retrouvons au milieu de Main Street USA, et retournons nous pour contempler un magnifique vitrail à l’honneur de la Statut de la Liberté.

Vitrail liberty court


La visite se poursuit par Liberty Court, plus particulièrement Main Street Motors, où on y retrouve les enseignes les plus complexes de par leurs moulures réalisées par les peintres en lettres et décorateurs du parc ! (un métier rare au sein du Parc) 

Main street motors


Discovery arcade dlp facade

Retrouvons nous à présent, au sein de l'arcade Ouest, Discovery Arcade, où sont retranscrites les grandes découvertes du XIXème siècle, notamment à travers deux vitrines :

- L'une représente la Ferry Wheels faite pour l'exposition universelle de 1989 en concurence à la Tour Eiffel mais qui a ensuite été démontée

- L'autre représente Hyperion duquel on peut voir le drapeau Français

Discovery arcade dlp 3

Discovery arcade dlp

L’arcade met les visionnaires à l’honneur, et l’homme de Vitruve en bronze de De Vinci domine sur chaque colonne en fer forgé de l’allée. Avec son éclairage au gaz, ses colonnes métalliques rappelant l’âge d’or de la Révolution Industrielle.

Homme de vinci


Toujours dans la continuité des visionnaires et les grandes découvertes du XIXème siècle, dirigeons nous à présent du côté de Discoverland :

 

Le design de l’attraction Orbitron est inspiré des travaux et esquisses du système solaire de Léonard De Vinci.

Orbitron

Quant à l’attraction « HyperSpace Mountain », qui a a été inaugurée en Juin 1995, (appellé à l’époque « Space Mountain, Mission 1 » ), s'inspire du roman de Jules Vernes « De la Terre à la Lune » et dont l’architecture mesure 60 mètres de diamètre sur 35 de hauteur !

Hyper space moutain

Juste en face, lisez une citation de Jules Verne, toujours présent : « Tout ce qui est dans la limite du possible doit être et sera accompli. ». Walt Disney, était très adepte de ces citations qui pour tout ce qui est imagniable est possible et réalisable ! 

Citation jules verne

Dans ce land, découvrez également des arbres remarquables à admirer comme ce Juniperus de 80 ans et qui est arrivé d'Allemagne dès l'ouverture du parc en 1992, qui se trouve en face d’HyperSpace Mountain et à côté de l’attraction « Le Nautilus » (adapté du roman 20 000 Lieues Sous les Mers toujours de Jules Vernes (que vous pouvez évidemment visiter, penses-y !)

Juniperus et nautilus

Un peu plus loin, le dirigeable Hyperion sort de la facade, issu du film d'aventures "L'île sur le toit du monde".

Hyperion


Sortons de Discoverland pour nous rendre du côté de Fantasyland, en passant par le passage raccourci par derrière Discoverland (qui n’est pas toujours ouvert). Mais arrêtons nous un instant sur cet arbre, nommé le « Désespoir des singes » , car les animaux parviennent à s'y hisser mais pas à en redescendre à cause des aiguilles !

 

Nous voilà à présent, au sein de Fantasyland où nous retrouvons tout d’abord l’attraction « It's a Small World », qui a été crée en 1964 à l’occasion de l’exposition universelle de la Foire internationale de New York 1964-1965, (sur une commande de PepsiCo) qui sponsorisait le pavillon de l'Unicef, avant d’être implanté en 1966 à Disneyland en Californie ! 

Si on regarde bien, on y retrouve des références à la Tour Eiffel, à la Tour de Pise ou encore de Big Ben ! 

It s small world

Du côté de la végétation à Fantasyland, on se retrouve dans le monde des enfants, la végétation est donc adaptée, comme par exemple un dragon découpé autour d'une structure métallique ou des champignons ! Ici, 30 000 fleurs sont plantées chaque année.

Les topiaires  sont cultivées 5 à 10 ans en coulisses sur des structures métalliques et taillées avant d'arriver sur le parc. L'entretien se fait par pas moins de 120 jardiniers dans le parc qui travaillent durant la nuit !

Topiniere fantasyland

Rapprochons nous d’un plus près du « Labyrinthe d'Alice » qui fait près de 2km. Au premier plan, il est composé de cyprès, taillé 2 fois par an durant 2 semaines. La tête du chat Cheshire (au fond) se compose de 3000 Bégonias ou de Pensées en fonction des saisons.

Labyrinthe alice

Du côté de Toad Hall, qui représente l'Angleterre du XVIIème Siècle, où peut y retrouver aussi un clin d’œil à l’Italie avec Pinocchio et la tour légèrement inclinée ((rappel de la Tour de Pise).  L’attraction Blanche Neige a une architecture plus germanique et gothique. Quant-à l'auberge de Cendrillon et sa cour, où l’on retrouve le magnifique carrosse, ils ont une architecture plus médiévale et française. Notamment du côté du Carrousel de Lancelot dont chaque cheval est unique et peint à la main et dont les 90 cartouches autour de l'attraction représentent l'histoire de Lancelot !

 

La boutique « La ménagerie des royaumes » a une devanture composée de vitraux ce qui donne une ambiance unique et changeante selon les saisons et le soleil. La tour de l'horloge est un clin d'oeil au sud de la France.

Menagerie du royaume

Nous quittons à présent Fantasyland vers Adventureland, en passant non loin de la boutique « La Chaumière des Sept Nains » sur le mur d'enceinte du château, on peut apercevoir le blason de la famille Disney ! 

Blason famille disney


Terminons notre visite, sur l’emblème de Disneyland Paris : Le château

Chateau DLP 1

Sa pelouse est tondue de nuit 1 fois par semaine et demande 4h de tonte par 4 personnes équipées (en raison de la pente) de crampons filins et tondeuses sur coussin d'air extra légères.

Les arbres autour du château sont taillés grâce a une nacelle disposée à 60m de là sur le hub central. Il faut compter 3h par arbre à deux personnes (équipée d’une armature métallique, ils sont taillés autour en pépinières.

 

Le château de la Belle aux Bois Dormant est inspiré du château des enluminures et de celui du Mont Saint Michel. Quand à la forme des vitraux, il est inspiré du château de Chambord. Sur le toit du château, nous pouvons observer des escargots, ornée et dorée à la feuille d’or (encore un métier rare à Disneyland Paris) en hommage à la culture de la France.

De tails chateau dlp


Sur ce, une lithographie du Château de la Belle au bois Dormant de Disneyland Paris nous a été remis en main propre, en édition excusives (qui n'est pas proposé à la vente)

 

Et nous remercions, tout particulièrement, les deux Cast-Members, Loïc et Annalisa, pour leurs professionnalisme, leurs passions et leurs sourires ! qui nous ont accompagnés durant cette visite des Tours guidés dans le cadre des Journées du Patrimoine !

Lithographie patrimoine

Disneyland Insidears news mickey Disneylandparis infos Disney Journée du Patrimoine France