FAQ Insidears

 

InsidEars suscite régulièrement des questions au sein de la communauté des fans Disney, retrouvez ici une FAQ qui regroupe toutes vos questions où nous répondons en toute transparence mais également l'équipe en charge du programme !

 

Questions/Réponses Equipe DLPNEXT

• Avez-vous des réduction ou des billets/Pass Annuel offerts ?

Non. Nous payons nos billets d'entrées, nos pass annuel comme tout guest. Aucunes réductions n'est non plus appliqués pour nous, ou de faveur. Nous sommes comme vous tous !

 

• Comment avez-vous intégrer le programme ? Avez-vous été contacter ?

Bien que ce que l'on pense, ce n'est pas les équipes de Disneyland Paris qui nous ont contactés et proposés de rejoindre InsidEars mais bel et bien nous qui en avons fait la demande, en Juin 2018 pour être précis.

 

• Pouvez-vous rester au sein du programme si vous ne diffusez pas tous les contenus et/ou plus du tout de contenus ?

Si nous diffusions plus de contenus, la page n'existerait plus ! Nous diffusons ce que nous souhaitons, certaines informations nous sons transmis par la plateforme Sociabble (qui est la plateforme utilitée pour nous transmettre les infos), nous sommes libres de transmettre/utiliser les supports ou pas, si pour nous, nous les trouvons pertinentes.

 

• Les avantages et inconvénients de faire parti du programme ?

Il n'ya pas d'inconvénients à en faire partir. Nous sommes libres de diffusion, de liberté d'expression et de diffusion. Il ne faut pas oublier que nous existons par passion avant tout !Les avantages que l'on pourrait mentionner sont les évènements InsidEARS (tel que les évents Photo Meet-up sur un thème précis, participation à découvrir une nouvelle saison, nouveaux services et/ou produits, ou fêter un événement particulier). Nous sommes conscient que ce sont des avantages et la chance de pouvoir participer à cela (et encore une fois, ce n'est pas tout les médias /influenceurs faisant partis du programme, la plupart des évènements sont sur tirages et/ou selectionnés par l'équipe InsidEARS)

 

• Faut-il venir x fois par mois (ou sur l'année) sur le parc ?

Heureusement que non ! Certaines personnes faisant parties du programme n'ont d'ailleurs pas non plus de Pass Annuel. D'autres sont étrangers et viennent de très loin.

 

• Êtes-vous rénumérés ?

Et non ! Nous ne sommes pas rénumérés. Nous partageons avant tout une passion commune. A contrario, l'ouverture et la gestion d'un site/blog n'est pas gratuit (pour notre part), la plupart des jeux concours sont de notre poche et/ou des collaborations et partenariats. Et tout cela sur nos temps libres et personnels à chacun.

 

Logo insidears

Questions/Réponses équipe INSIDEARS

• Qui est à l’origine d’InsidEars ? Comment cela s’est passé ? Et d'où vient le nom ?

M : InsidEars est l’évolution naturelle d’une relation qui existait déjà entre Disneyland Paris et les sites et blogueurs fan depuis quelques années. Il ne faut pas croire que rien n’existait jusqu’alors. Mais nous voulions donner à cette relation plus de poids, d’ambition et l’encadrer par une véritable structure, ce qui est enfin arrivé en 2018 avec InsidEars. Le nom… nous avons mis un peu de temps à le trouver, nous avons réfléchi collectivement, il y avait plusieurs idées mais aucune n’était totalement satisfaisante. Il faut avouer que c’est un de nos apprentis qui a trouvé InsidEars, et ça a sonné comme une évidence. Merci à lui ! ;)


• Quel est le réel but de ce programme créé normalement pour les fans Disney ?

M : Nous voulons qu’InsidEars soit un label globalement reconnu comme étant au service des fans de Disneyland Paris. En fait, tout a commencé quand les fans (et notamment les sites de passionnés) nous ont dit il y a quelques années qu’ils voulaient davantage d’infos, mais aussi de reconnaissance. Le but du programme, c’est de leur apporter cela. Cela passe tout d’abord par un social fan club, qui est un lien de contact, de communication entre l’entreprise et ses fans, et plus ponctuellement par la réalisation de contenus ou d’événements à destination du public dans son ensemble. Concernant les membres d’InsidEars, qui sont le lien entre nous et l’ensemble des passionnés, nous souhaitons leur fournir de l’information et des opportunités uniques pour communiquer sur leur passion avec respect, mais en conservant leur liberté de ton.

 

• Est-ce que ce programme vise à contrôler la communication des fans ?

M : En plus d’un an d’existence, nous ne sommes intervenus que très rarement pour demander des corrections de contenu (quand il y avait des éléments erronés), ou le retrait d’éléments de propriété intellectuels. Notre charte est très claire à ce propos : chacun est libre de donner son opinion de façon constructive. Ceci est d’ailleurs important pour nous. Et non, contrairement à la rumeur nous n’avons jamais banni quelqu’un pour des propos négatifs…

Pourquoi les InsidEars ont-ils des avantages ?

M : En dehors de nos événements, les InsidEars n’ont aucun avantage comme des réductions, nuits d’hôtel offertes, zones privatisées, coupe file, trépieds, parking gratuit ou autre… nous rappelons régulièrement à la communauté que faire partie de ce club ne donne aucun passe-droit dans les parcs. Pour le reste, nous concevons que loger ou nourrir nos invités peut s’apparenter pour certains à un ‘avantage’, mais c’est une pratique d’accueil standard quand des médias se déplacent parfois de loin, et viennent sur le site pour plus de quelques heures à un événement auquel nous les convions.

 

• Est-ce que vous vous inspirez de programmes similaires d’autres parcs Disney ? Si oui lesquels et pourquoi ?

M : Nous regardons ce qui se fait ailleurs bien sûr (D23, Disney Parks Blog, Disney Social Club…), mais ça s’arrête là. Nous avons nos propres moyens, une expérience et des produits qui nous sont propres, alors ça n’aurait pas de sens de vouloir tout copier. Au niveau mondial des parcs Disney, InsidEars est un modèle quelque peu unique.

Travaillez-vous avec les équipes des autres parcs Disney du monde ? Pouvons-nous espérer avoir des news des autres parcs dans le futur ?

M : Oui nous sommes régulièrement en contact avec les autres parcs Disney. Nous avons fait le choix de ne pas partager les informations sur les autres parcs et Resorts Disney car je pense que l’on vous spammerait 24h/24 ! De plus, ces contenus sont assez facilement accessibles par tous sur le web. Aujourd’hui, nous pensons que nos fans s’intéressent avant tout à Disneyland Paris. Dans le futur, si tout le monde nous le demande, pourquoi pas… ?

 

• N’avez-vous pas peur qu’en alimentant les sites de fans en contenu, les lecteurs soient saturés de posts identiques ?

M : Quand on y regarde de plus près, 90% des contenus postés par les fans ne proviennent pas de chez nous. Il y a des dizaines de façon de parler de Disneyland Paris (lives dans le parc, analyse, test de produits, anecdotes, vlogging, photo updates, secrets etc). Quant au partage de communiqués de presse ou autres informations officielles (menus de restaurants etc) il existait déjà bien avant InsidEars. Quand un post intéresse la communauté, il sera relayé quoi qu’il arrive, sur les réseaux sociaux ou par des organes de presse. Nous répondons à une demande en fournissant de l’info, après libre à chacun de suivre les pages de leurs choix, et libre à chaque site de partager ou pas une information, et de la traiter comme ils le souhaitent…

 

• Comment communiquez-vous en interne (aux autres CM) sur InsidEars ? 

M : Nous travaillons étroitement avec la Communication Interne, pour créer du contenu qui est ensuite partagé aux Cast Members. La plupart de nos annonces le sont en même temps sur les réseaux internes, car tous comme nos fans, les Cast Members sont des relais essentiels sur notre destination. Pour le reste, quand nous communiquons sur InsidEars à des Cast Members se posant des questions, nous expliquons le rôle de ce programme dans l’image et la communication autour de l’entreprise, et tentons d’en expliquer l’importance.

 

• Quelles sont les conditions pour intégrer le programme ? (nombre d'abonnés minimum, ancienneté de la page/compte, ligne de conduite personnels ou pas?)

M : Nous avons arrêté de donner les critères précis car cela poussait certains à vouloir les atteindre à tout prix, parfois de façon pas très loyale. De plus, un simple chiffre n’a pas forcément la même valeur selon le réseau social. Et de toute façon nous mettons toujours des critères chiffrés en perspective avec le contenu, le positionnement, le niveau d’activité, l’ancienneté etc. Par exemple, si vous avez un million d’abonnés mais que vous cherchez à faire du sensationnalisme ou repiquez les contenus à droite à gauche, cela ne nous intéressera pas. Nous ne cherchons pas à faire grossir à tout prix la base de membres, nous préférons qu’elle soit complémentaire, diversifiée, et pertinente. Donc pour chaque demande que nous recevons, nous la regardons dans son ensemble.

 

• Pourquoi certains comptes/pages se voient refuser l'entrée aux programmes avec une belle communauté, alors que d'autre sont acceptés avec un plus faible nombre d'abonnés mais qui ne partage pas pour autant les actualités InsidEars ?

M : Quand nous avons lancé InsidEars, les contacts fans « historiques » de Disneyland Paris ont été automatiquement invités à rejoindre le programme. Il se peut qu’aujourd’hui ils ne soient pas, quantitativement parlant, dans les critères d’acceptation au programme, mais en tant que membres historiques il n’y a pas de rétro activité. Mais pour les demandes actuelles, le cas doit être plutôt rare. Si une grosse communauté est refusée ce doit plutôt être pour des raisons éditoriales. Parfois, nous déclinons les demandes de gros sites, qui ne sont pas vraiment spécialisés dans l’univers Disneyland Paris. Nous voulons qu’InsidEars ait un positionnement cohérent, avec des codes communs à tous ses membres.

 

• Sous quelle forme, à qui et à quelle fréquence présentez-vous les résultats du programme (direction) ?

M : Comme toute organisation, nous rendons des comptes régulièrement de nos actions à notre direction. C’est notamment un vrai plaisir de partager les super contenus, parfois très créatifs ou qualitatifs de la communauté.

 

• Comment interagissez-vous avec d’autres services qui font appel à des influenceurs (presse, pass annuels …) ?

Nous restons évidemment en contact, mais chacun son public cible. Nous pouvons décliner des annonces ou des contenus sur nos supports ou moyens de communication respectifs, mais nous le faisons si nous le jugeons pertinent pour notre communauté.

 

• Comment remontez-vous aux différents services (merchandising / spectacles …) les articles intéressants / points remontés par la communauté ? Avez-vous des exemples d’idées/remarques prises en compte ? (On a souvent l’impression d’être lus et entendus, mais est-ce parce que nos remarques tombent sous le sens, ou parce que l’on a vraiment été lus)

M : Les sites de fans ont une vraie visibilité, et beaucoup ont une véritable expertise de par leur connaissance pointue et visites régulières. Ils sont donc naturellement lus par beaucoup de Cast Members dans différents services. Mais nous remontons évidemment directement aux équipes les points saillants que nous relevons en ligne, ou les questions que l’on nous pose. Un bon exemple de remarque prise en compte est, je pense, le changement de la musique dans la salle de bal de Phantom Manor pour la réouverture.

 

• Quelle est la différence entre un partenaire du services Presse et Marketing et un InsidEars ? Lors des concours pour les Press Events, vous dites que certaines invitations sont pour les partenaires mais pouvez-vous préciser ?

M: Alors, si je comprends bien la question, il nous arrive en effet de proposer quelques événements à la demande de tel ou tel service organisateur. Ce service, pour répondre à ses objectifs, peut nous demander d’inviter certains sites en particulier, ou répondant à certains critères. C’est là que nous le précisons.

 

• Y-a-t-il des statistiques à propos de la communauté InsidEars ? Le nombre de membres par pays par exemple ?

M: Nous avons des statistiques internes liées aux inscriptions. Ce listing n’est pas public pour des raisons liées au respect de l’anonymat. Par contre, il n’y a pas de liste « par pays » mais plutôt par langue, car de nombreux fans habitant un pays communiquent souvent dans une autre langue. Ce qui nous intéresse, c’est plutôt le marché visé.

 

• Est-ce que vous lisez tout le contenu Disney posté par les membres d’Insidears ? La qualité de ce contenu est-il évalué ?

M : Il ne nous est pas possible de lire tous les contenus postés par les InsidEars. Néanmoins, nous gardons un œil attentif sur les réseaux fans, le Fan Wall de Sociabble, et lisons bien sûr les articles liés à nos événements. 

A : Bien sûr nous aimons lire et voir des contenus de qualité, mais notre rôle n’est pas de faire la police ou d’évaluer chaque contenu.

 

• Pourquoi n'y a-t-il pas plus d’infos exclusives ou plus en amonts, la plupart du temps elles sont déjà présentes sur d'autres sites officiels ? 

M : Il faut bien comprendre qu’aujourd’hui la communication est globale, le temps du « on le dit uniquement aux fans et ça ne sortira pas de la communauté », c’est terminé… une info communiquée aux fans engendre des commentaires de visiteurs auprès de City Hall, Communication Visiteurs ou sur nos réseaux sociaux, soulève des questions de blogueurs ou journalistes ayant lu l’information etc. Donc nous devons être alignés un maximum avec les autres canaux de communication, même si cela ne nous empêche pas de vous annoncer des choses en premier (comme le 12 avril dernier par exemple). Nous souhaitons aussi nous différencier avec du contenu dédié ou exclusif, ou donner des détails supplémentaires, qui intéressent avant tout les purs fans.

J : Pour ce qui est d’annoncer des choses encore plus en amont, encore faut-il que cela fasse du sens stratégiquement parlant, et surtout, que les choses soient assez confirmées pour que l’information, qui nous engage, soit juste et pérenne. Mais si l’on prend l’exemple de l’extension pluri-annuelle du Parc Walt Disney Studios, cela serait-il pertinent de tout détailler dès maintenant plutôt que de garder la surprise pour les années à venir ?

A : Si l’on prend l’exemple du retour de CinéMagique l’an dernier, voilà le genre d’information qu’on a annoncé un peu trop tôt… 

 

• Comment certains sites arrivent à avoir des infos avant le flux officiels Insidears ?

M : Certains sont très créatifs et bien organisés ! Le web regorge d’informations publiques… Tant que cela respecte notre charte, nous n’y voyons pas d’inconvénients. Notre entreprise est si vaste, et les vecteurs de communication internes et externes si nombreux, que nous ne pouvons être complètement exhaustifs.

 

• Pourquoi n'avons-nous que les annonces publicitaires et non les informations sur l'annulation de certains événements ? Ne pourrions-nous pas être vecteurs d'info aussi sur les mauvaises nouvelles ?

M : C’est un choix éditorial. Une nouveauté produit intéresse potentiellement tout le monde, tandis qu’une annulation d’événement ne va intéresser que les personnes ayant réservé par exemple, et celles-ci sont alors directement recontactées par les services concernés. Voilà pourquoi nous ne leur donnons pas plus de visibilité, mais c’est un point que nous allons rediscuter.

 

• Le programme devait permettre de renforcer la crédibilité des influenceurs or c'est l'inverse que l'on voit sur les forums. Comment expliquez-vous ce paradoxe ?

M : La notoriété a toujours entraîné des critiques envers les influenceurs. Mais je crois qu’il faut bien distinguer les exemples de critiques isolées et la globalité des retombées de notre action. Nous travaillons avec des dizaines de sites de fans du monde entier, différents et complémentaires dans leur approche éditoriale. Quand on pose la question à nos membres, ils sont ravis de ce qu’InsidEars leur a apporté, en terme de visibilité, de contenus, de crédibilité, et nous font part des commentaires positifs de leurs lecteurs. Si cela leur nuisait vraiment, je pense qu’ils partiraient.

J : Les bons sites s’en sortiront toujours car leur lectorat saura faire la part des choses et reconnaîtra l’objectivité, le professionnalisme et la masse de travail accomplie.

 

• Les médias (pages, comptes, chaines, sites...) faisant parti du programme mais qui ne partage aucunes informations, et/ou ne participe même pas aux événements (ouvert à tous) sont-ils supprimés du programme et/ou ont un avertissement pour rappel ?

M : Comme vous le savez, nous appelons chacun à s’approprier nos contenus de la façon qui leur sied le mieux. Nous n’allons pas surveiller qui poste quoi à chaque fois, ou qui s’inscrit ou pas aux événements. Néanmoins, nous menons ponctuellement des vérifications, pour voir si les sites existent toujours, sont actifs, ont déjà posté, ou tenté devenir à des événements… nous pensons qu’il est important de participer à la vie de la communauté, et nous nous réservons le droit de désinscrire des membres pour qui InsidEars ne semble rien apporter.

 

• Pourquoi les Insidears mis en avant sont bien souvent toujours les mêmes ?

M : Nous ne comprenons pas bien le sens de cette question. Si celle-ci évoque les participations aux événements, il y a deux raisons qui expliquent que l’on retrouve parfois des sites régulièrement. Certains habitent à côté de Disneyland Paris et participent de facto quasiment à chaque fois, augmentant leur chance de participer à nos événements. D’autres sont parfois directement conviés par nos services, comme expliqué selon concours que nous organisons, selon leur audience, leur ligne éditoriale ou le marché pour lequel ils écrivent. Nous souhaitons faire plaisir à un maximum de personnes, mais avons aussi des objectifs de visibilité à tenir.

 

• Il y a ceux qui postent beaucoup mais sont plus dans le copier-coller, d’autres moins + de réflexion, certains ont des podcasts audio et vidéos ce qui demande un investissement considérable. Quel type de contenu préférez-vous ?

A : Comme dit précédemment, nous n’avons pas de préférence. Le but d’InsidEars est de d’apporter l’information. Ensuite chaque membre est libre de pouvoir la traiter de la façon qu’il souhaite. Je suis ravi de voir que certains d’entre vous créent des contenus très originaux et je les regarde assez souvent, mais le simple fait de voir une information bien partagée me satisfait tout autant.

Qu’aimeriez-vous faire qui n’a pas encore pu être réalisé ?

M : Personnellement j’adorerais accueillir une Expo D23 à Disneyland Paris !

A : Pouvoir faire un Photo Meet Up avec tous les membres InsidEars dans le Parc Disneyland.

 

• Il est clair que certains InsidEars ont des Cast Members dans leurs équipes ou collaborent avec des Cast Members et ont donc accès à des informations internes. Et ainsi, très souvent, ils postent des tweets révélant vos plans et annonçant des changements dans les parcs, avant VOUS. Comment faites vous à propos de ça ?

M : Il n’est pas interdit d’être Cast Member et InsidEars. Néanmoins les Cast Members ont signé un contrat qui contient des clauses de confidentialité à respecter, InsidEars ou pas. Notre charte est assez claire sur ce qui est partageable ou pas, donc tant que celle-ci est respectée cela nous va. Des fois, il suffit de demander quelque chose à un Cast Member pour avoir une information, des fois, il s’agit de détails opérationnels (pas spécialement confidentiels) que l’on ne prévoyait pas spécifiquement de publier. 

A : Et rassurez-vous, cela est très rare que des Cast Members membres d’InsidEars partagent délibérément des informations confidentielles ! A ma connaissance ce n’est même jamais arrivé ou alors, il s’agissait d’erreurs « de jeunesse ». Là encore, nous travaillons étroitement avec les services concernés si le cas venait à se présenter.

 

• Combien y-a-t-il de membres ? 

A : Nous comptons actuellement un peu plus de 200 membres.

 

• Quel est le seuil que vous aimeriez atteindre et/ou ne pas dépasser ?

M : Nous ne sommes pas dans une logique de volume à tout prix. Il n’y a pas de seuil limite, nous souhaitons garder une base avant tout qualitative.

 

• Pourquoi autant de comptes/pages/Réseaux/Youtubeurs et sites/blogs sont Insidears ?

M : Parce qu’il y a beaucoup de passionnés, qui adorent parler de Disneyland Paris ! Cependant, avant InsidEars, nous traitions déjà avec plus d’une centaine de sites, ce qui n’est pas rien. Mais depuis, les formats ont également évolués. Nous travaillons davantage avec des Youtubeurs ou Instagrameurs qu’auparavant.

 

Combien y a-t-il de nationalités représentées ?

A : Comme dit précédemment, nous ne pouvons pas partager cette information pour des raisons liées au respect de l’anonymat. Mais nous avons 6 langues différentes parlées parmi nos membres.

Autour de Disney